PIERRE de LABORIE

Les plus belles récompenses sont à lire dans les yeux du public lorsqu'il apprécie. Parfois même il l'écrit...

"La première vague d'émotion transmet l'énergie, la force, la beauté de l'image et ouvre la voie vers la découverte.
Quelques petites lueurs, quelques fragments plus lisibles s'éclairent.
Toutes les mémoires, les souvenirs se mêlent et les yeux s'ouvrent pour plonger dans les méandres mordorés, les noirs profonds, les feux d'artifices glacés de blancs.
La matière est riche et vivante, elle bat comme un coeur et pénètre l'âme.
Un squelette invisible érige toutes ces vapeurs, ces chairs tendres et veloutées en un assemblage mystérieux.
La poésie du parcours est plus importante que l'objet et chacun trouvera son chemin souvent mouvant et sinueux au-delà du sujet... la beauté est plus loin.
De quelles circonvolutions jaillissent ces images ??
"
 











"Quand la photographie n'est plus représentation, seule la technique, la chimie apprivoisées demeurent 
au service de la création pour faire naître des fumerolles, des minéraux inconnus, des dentelles d'ombres précieuses. L'alchimiste donne à voir l'image jusque dans le coeur du papier, des sels d'argent, des traces d'émulsions dorées : larves fantomatiques ou combattants fossiles, souvenirs de voyages mythiques ou images de cités perdues ? Ils sont  nombreux les reflets laissés par ce travail Lumineux"
Créé avec Artmajeur